Résumé

Dans les ruines d’un temple oublié, le sorcier Mirch et ses acolytes effectuent des expériences sur les légendaires Sources d’énergie, qu’on appelle aussi spirales divines. Au grand dam du sorcier, une de ces expérimentations vire à la catastrophe : un épais brouillard vert émane de la Source et se répand dans toute la région! D’étranges manifestations en résultent, ce qui alerte les habitants des environs et mobilise l’armée de la Capitale. Toutefois, Mirch possède une redoutable surprise pour quiconque ose le perturber dans ses recherches. C’est bien ce que les soldats réalisent lorsqu’ils profanent le mythique repaire.

Conte avec « peintures » dessinées à la main pour accompagner le récit.

La crypte divine - prologue (aperçu)

Mirch n’aurait pas été plus hébété si le roi des dieux lui-même s’était présenté devant eux pour demander humblement conseil. Il venait de perdre le contrôle d’une Source! Les conséquences étaient inimaginables.

Pschiiiiiiiiiiiiit... Une substance verte s’échappa de la boule lumineuse, accompagnée d’un sifflement assourdissant. Submergés par ce chaos vert qui envahit tout autour d'eux, Mirch et ses apprentis perdirent leurs repères.

– C’est quoi cette boucane? s’écria Mélia avec sa chevelure noire décoiffée.

­­– J’vois plus rien! dit Luri, son teint encore plus rougeaud qu’à l’habitude.

Le maître a sûrement encore la situation sous contrôle, songea Jyle, les sourcils interrogateurs, qui n’aurait jamais osé poser cette question à voix haute en présence de son mentor.

– Ahhhh! s’exclama Katia qui venait d’entrer en collision avec Pod.

– Mon genou! dit Pod qui s’était cogné la jambe contre une roche en chutant.

Le sorcier en avait assez entendu.

– Rentrez dans le temple! ordonna le ténébreux thaumaturge de sa voix autoritaire.

La voix de Mirch se fit entendre, nette, profonde, et bien découpée, malgré le grondement de l'orbe jaune scintillant. Les paroles du maître servirent de corde imaginaire aux acolytes. Grâce à elles, ils se dirigèrent à tâtons vers l’entrée du temple en ruines qui leur servait de repaire. Les apprentis toussaient de part et d’autre, surtout Luri qui semblait particulièrement incommodé.

Mirch se pardonnait mal ce dérapage et inhalait malgré lui des bouffées du nuage vert. En dépit de l’inconfort et des risques, il tenta à répétition de rétablir son emprise sur la Source récalcitrante, mais cette dernière ne lui laissa aucune prise. Le thaumaturge avait mené plusieurs expériences sur les Sources et croyait pourtant bien les maîtriser! Après un temps qui parut interminable au dompteur de Sources - cette dernière devait avoir boucané toute la nuit - un jet de vapeur très dense s’échappa en faisant un ultime vrombissement qui fit trembler le sol. La sphère d'énergie rebelle se referma finalement et disparut. Ouf! Mirch avait craint à un certain moment que la Source folle prenne des jours ou des mois avant de se refermer, ou pire encore qu’elle demeure ouverte de manière permanente, coincée par accident dans leur monde! Le magicien des Sources, exténué, se dirigea à son tour vers le temple en ruines dans l’obscurité la plus complète, empêtré dans le brouillard qu’il ne voyait même plus, mais sentait coller sur sa peau.

À l'aube, le sorcier gravit quelques rochers non loin de leur repaire pour obtenir un point de vue qui lui permettrait de mesurer l'ampleur des dégâts. La demeure du petit culte de Mirch était haut perchée dans les Almens, une grande chaîne de montagnes. Il souhaita vivement que ces énigmatiques bancs de brouillard soient demeurés bien contenus à l'intérieur de l’enclave dans laquelle le temple était dissimulé. Le tout n’aurait été qu’une leçon très instructive, voire pédagogique pour ses disciples.

Hélas, c'était bel et bien le contraire qui s'était produit.

Le nuage vert englobait une superficie immense, peut-être même toute la chaîne de montagnes. Il faudrait plus qu'un bon coup de vent pour que cette masse bien installée se dissipe.

Mirch grommela. Les guetteurs postés sur les tours de la Capitale avaient sans aucun doute déjà remarqué ce phénomène insolite. C’était toute la fière et prospère citée de pierres blanches qui serait bientôt en état d’alerte. Les Tuniques Rouges, dont le temple trônait au sommet de la colline sacrée, y verraient assurément une manifestation divine et se perdraient en conjectures!

Les traits du visage de Mirch s’assombrirent. Ce déferlement vert allait sans aucun doute inquiéter le grand prêtre Olzad. D’ailleurs, il regardait probablement en ce moment même la masse verte du plus haut balcon de son temple. Olzad, l’ennemi juré de Mirch, était maintenant tout puissant dans la Capitale, étant à la fois le grand prêtre des Tuniques Rouges et le roi de la cité. Quelle infamie!

Outre l’étendue de ce verdoyant spectacle, Mirch ne fut guère étonné lorsqu'on remarqua des manifestations inédites coïncidant avec ce brouillard. Partout dans la zone touchée, des squelettes d’animaux et d’humains s’animèrent et commencèrent à errer.

Le brouillard ensorcelé atteignit même le village de Virpitch, situé sur le flan des Almens, y créant une panique générale! Les villageois, en émoi, débarquèrent à la Capitale pour décrire ce mal qui affligeait leurs terres. Puis, la rumeur balaya tout le royaume en un rien de temps. On disait les montagnes maudites, hantées par des revenants, le royaume damné! Le mélange de craintes et de ouï-dire gagna en ampleur. Le nuage maléfique allait s’étendre et tout recouvrir!

Les Virpitchiens les plus courageux organisèrent la défense de leur village, tremblant et se disant bien que leur dernière heure approchait.

Des vagues de revenants déferlèrent sur Virpitch. À leur plus grande surprise, ils constatèrent que les revenants n'étaient pas tellement dangereux, voire inoffensifs. Ils marchaient de manière désordonnée et brisaient au moindre coup de fourche et de hachette. Un tas d’os fut vite érigé sur le côté du village.

Chose certaine, le temps où Mirch et ses acolytes faisaient leurs expériences incognito sur les Sources était révolu. Bien des années plus tard, l’apparition de ce nuage vert sera identifiée par les historiens du Zordan comme le début des grands bouleversements de ce monde.

3 comments

#1  - nonton film a dit :

I’m not that much of a online reader to be honest but your sites really nice,
keep it up! I'll go ahead and bookmark your site to come back later on. Cheers

Répondre
#2  - data sgp a dit :

What's up Dear, are you actually visiting this web site on a regular basis, if
so afterward you will without doubt obtain fastidious know-how.

Répondre
#3  - sportwetten sites allowing a dit :

Remarkable! Its actually awesome piece of writing, I have got much
clear idea concerning from this paragraph.

Répondre

Rss feed of the article's comments

Écrire un commentaire

What is the fourth letter of the word cdphkv?